Démocratie 1ère partie

Elections départementales 2015 présentation de Nadine Kassis candidate Europe Ecologie les Verts  titulaire sur le canton de Plabennec. Le programme EELV 29 est un programme commun sur l’ensemble du territoire.1 Question à Nadine sur la démocratie:

Texte de la vidéo:Question 1 : les sondages annoncent plus de 50% d’abstention. Que proposez-vous pour remédier à ce désamour de la démocratie ?

Tout d’abord pour rafraichir la démocratie, il faut mettre en œuvre la proportionnelle. Il n’y a jamais eu d’écologiste au conseil général bien que leurs résultats sur les dernières élections sont en nette augmentation
Ensuite interdire le cumul de mandats. Il n’est pas normal de lire dans la presse aujourd’hui que la plupart des candidats au conseil général sont soit maires soit qu’ils exercent un autre mandat dans l’exécutif. Nous avons besoin d’élu-es assumant pleinement leurs responsabilités.
Enfin, trop de scandales éclaboussent la démocratie. Pour contrer le poids des lobbies et éviter les conflits d’intérêt en tant qu’ élu-es nous respecterons la charte anticor.e d’innovation et de solidarité.

Texte développé: Question 1 : les sondages annoncent plus de 50% d’abstention. Que proposez-vous pour remédier à ce désamour de la démocratie ?

Tout d’abord pour rafraichir la démocratie, il faut mettre en œuvre la proportionnelle. Elire ses représentants sur un choix de liste et affecter à chaque liste concurrente un nombre d’élus à proportion des votes qu’elle a obtenus, ça permettrait une plus juste représentation des différends courants de pensée. Aujourd’hui la majeure partie des conseillers généraux sont issus de 2 partis.

Ensuite interdire le cumul de mandats. En 2012, 82 % des députés et 77% des sénateurs exerçaient au moins un autre mandat électif. Ces parlementaires sont le plus souvent à la tête d’un exécutif local : soit maire, soit président de conseil général, soit président de conseil régional. Ces chiffres font de la France une exception en Europe, où la proportion d’élus en situation de cumul ne dépasse pas 20%. Nous avons besoin d’élu-es assumant pleinement leurs responsabilités.

Enfin, trop de scandales éclaboussent la démocratie. Le choix d’une éthique irréprochable pour contrer le poids des lobbies et éviter les conflits d’intérêt nécessitent que les élu-es s’engagent dans le respect de la charte anticor.

 

Remonter